R&D chez Geps Techno : plus qu’une stratégie, un art d’entreprendre et de manager

La Recherche et Développement est une part historiquement importante de l’activité de GEPS Techno.

 

Elle s’appuie sur 3 « flotteurs » assurant la stabilité de la société :

 

  1. La créativité au cœur du bureau d’étude
  2. Des expertises ancrées dans la réalité
  3. Du modèle numérique au prototype mis à l’eau

La créativité : “L’art de s’affranchir de nos peurs”

L’ensemble des membres de l’équipe salariée de GEPS Techno a été formé aux techniques de créativité. Celles-ci sont basées sur le fonctionnement du cerveau collectif, mais aussi des méthodes de résolution de problème ainsi qu’une culture du management participatif d’un nouveau genre. Ces méthodes,  inédites dans les entreprises, constituent le socle des produits créés par GEPS Techno : des bouées houlomotrices à la digue énergisée en passant par le stabilisateur à récupération d’énergie et bien d’autres concepts encore.

Des expertises ancrées dans la réalité

La R&D de GEPS Techno s’appuie sur :

 

  • la robustesse des méthodes scientifiques, garantie par nos docteurs-ingénieurs
  • la qualité de nos outils développés en interne, résultats des 3 thèses CIFRE menées depuis 2013
  • les méthodes de modélisation numérique couplées à de solides expérimentations en bassin ou bancs d’essai
  • le développement industriel de nos solutions, par les équipes R&D qui les ont conçues, réalisées, montées, mises en service et optimisées

Du modèle numérique au prototype

La R&D de GEPS Techno a fondé son originalité et sa crédibilité sur la concrétisation systématique par :

 

  • La réalisation d’une maquette à échelle réduite (1/25 à 1/15)
  • Les tests en laboratoire de cette maquette : bassin de houle, banc oscillant, hexapode, canal de houle et/ou courant
  • La réalisation d’un prototype à échelle significative (1 à 1/4)
  • Les test longue durée en mer en conditions réelles comprenant une phase de performance et une phase d’endurance
Platefome Hybride houlomotrice Autonome Moyenne Puissance

Notre expérience de R&D depuis 10 ans, s’est concrétisée par l’expérimentation complète de 6 prototypes de 4 à 250 tonnes. GEPS Techno a validé la pertinence de sa démarche par la capacité à accéder rapidement sur des marchés grâce à des technologies propriétaires, innovantes, souvent de rupture et « Sea Proven ».

Un savoir-faire mis à disposition de nos clients et partenaires

Outre la commercialisation de solutions issues de cette R&D, GEPS Techno s’appuie sur l’expérience acquise pour accompagner ses partenaires et clients dans le développement de leurs propres solutions. Startups, ETI ou grands groupes, tous bénéficient de ce savoir-faire pour avancer plus efficacement dans leurs projets, en particulier quand ces projets rejoignent l’ADN de GEPS Techno : la mer et la transition écologique.

 

Aujourd’hui les produits issus de cet R&D sont aboutis, robustes, performants et compétitifs et gagnent quotidiennement des parts de marchés.

Demain, les prototypes comme WAVEGEM en cours de finalisation de leurs campagnes d’essais, font déjà l’objet d’études de faisabilité sur des applications commerciales.

Après-demain, les développements en cours donneront jour à de nouveaux prototypes (3 en 2021). Ces prototypes feront leur preuves lors de nouveaux tests en mer sur 12 ou 24 mois, avant de rentrer dans leur phase de pré-industrialisation.

Après après-demain, GEPS Techno se projette déjà sur de nouveaux concepts. Ceux-ci font l’objet d’études préliminaires afin de valider les critères minimum de performances techniques, de faisabilité industrielle et d’adressabilité au marché, avant de rentre dans la phase de prototypage.

Ensuite, de nouvelles applications, de nouveaux  besoins apparaitront et Geps Techno, en état de veille permanent, mettra en œuvre les rouages de la créativité pour lancer de nouveaux cycles de développement.

 

La démarche R&D de Geps Techno se résume à un processus en boucle continue, alimenté par une veille technologique constante, motivé par un appétit d’innovation sans limite et entrainé par une puissance de créativité constamment entretenue par la richesse des ressources humaines de l’équipe Geps Techno.

Nos projets R&D

Le programme PMH a permis de valider le système de conversion de l’énergie des vagues. Grâce à la corrélation des résultats d’expérimentations en conditions réelles (à la fois sur une bouée et sur un bateau)  avec les résultats d’essais en bassin avec un prototype de bouée houlomotrice à l’échelle 1: 4 et les résultats d’un modèle numérique.

Comment cela fonctionne ?

La bouée est remplie à moitié d’eau qui circule à l’intérieur en circuit fermé à travers plusieurs compartiments. Les mouvements de la houle transmis au flotteur permettent au liquide de circuler d’un compartiment à un autre, générant ainsi une énergie cinétique dans la structure centrale (effet des “vases communicants”).

Une turbine, disposée dans la structure centrale, permet de capter cette énergie cinétique et de la transformer en électricité.

Bouée à énergie houlomotrice - OCTOPUSEA

PH4S est le premier prototype d’hybride marin à être testé en mer, c’est aussi un nouveau pas en avant vers le MLiner. L’objectif principal du programme PH4S est de démontrer la faisabilité de la combinaison des sources et la réduction de l’intermittence de la production d’électricité par rapport à une solution mono source.

Caractéristiques principales :

  • Produit sur mesure à base de composants éprouvés en mer
  • Mix énergétique (type et taille des générateurs, type et taille des capteurs) en fonction du profil de consommation d’énergie et les caractéristiques du site d’amarrage
  • Limitation de l’intermittence des énergies renouvelables grâce à la combinaison de sources et au système de stockage intégré
  • Amarrage spécifique pour faciliter installation et raccordement

Verrous technologiques :

  • Combinaison de différentes sources d’énergie grâce à des solutions électroniques, hydrodynamiques ou électriques
  • Lois de contrôle pour optimiser la production globale d’énergie

Améliorer conjointement puissance et stabilisation :

Sur la base du projet PMH qui a démontré la technologie WEC en gamme basse puissance, le projet IHES doit permettre d’améliorer les performances du système pour apporter une plus-value supplémentaire aux clients.

 

Objectifs du programme :

  • Optimiser les performances de la récupération d’énergie en mode stabilisation à travers 2 applications : un stabilisateur de navire et une plateforme ancrée.
  • Valider une modélisation CFD à partir des essais en bassin avec des maquettes à l’échelle 1 : 10 et des données réelles issues des essais en mer des prototypes navire et plateforme.

1 Technologie, 2 Applications :

GSIRE® – Stabilisateur énergisé pour navire

  • Développement de modèles numériques de simulation du comportement de l’appareil (fait l’étude d’un doctorat)
  • Optimisation des performances de stabilisation, en particulier pour augmenter la plage de période de roulis à fort taux d’amortissement
  • Amélioration des algorithmes de régulation sur le mode de stabilisation
  • Assurer un système de sécurité en cas de black-out

WAVEPEARL® –  Plateforme stabilisée autonome en énergie

  • Développement de la chaîne électrique de conversion et d’un système de stockage hybride (supercondensateurs et batteries) et de la réglementation associée
  • Optimisation de la production de puissance

Toward an Industrialized single point Mooring system :

TIM est un projet européen, en collaboration avec IFREMER, Eolink et Tension Technology  International, financé dans le cadre du programme OCEAN ERANET 2 par les régions Bretagne, Pays de la Loire et Scottish Enterprise.

Extrapolé du concept d’ancrage développé par Eolink pour son flotteur d’éolienne, le projet consiste à :

  1. 1. Modéliser numériquement le système afin de pouvoir le déployer à grande échelle
  2. 2. Valider numériquement sa tenue pour WAVEGEM ou des systèmes EMR flottants de forte puissance (>MW)
  3. 3. Expérimenter en conditions réelles le système pour la Wavepearl

Objectif :

  • Développer un système d’amarrage en mer permettant le mouvement dynamique d’une plateforme à récupération d’énergie houlomotrice ou marémotrice tout en fournissant l’énergie électrique générée à un point fixe du fond marin